Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/fsor6061/parfums-de-grasse.com/modules/ets_superspeed/classes/cache.php on line 145
L'alambic est composé de quatre parties, le condenseur, le col de cygne, le chapiteau, chaudière

L'Alambic

Le type le plus ancien qui nous soit parvenu date de 3500 av. J.-C. et provient du site mésopotamien de Tepe Gawra au Nord de l'Irak

Alambic vient du grec ambix (= vase).

L'alambic fut d'abord utilisé pour fabriquer des huiles essentielles, des eaux florales et des médicaments, ainsi que la production d'eaux-de-vie par distillation de jus de fruits fermentés

Sur une tablette babylonienne en cunéiforme vers 1200 av. J.-C.3. Cette tablette mentionne Tapputi, une parfumeuse babylonienne considérée comme la toute première chimiste.

Alambic Composition

L'alambic est composé de quatre parties :

  • le serpentin ou condenseur, tube en hélice à axe vertical sur les parois duquel les vapeurs se condensent par l'effet du refroidissement dû au liquide circulant autour. Les plus anciens appareils avaient un condenseur rectiligne plus ou moins incliné.

  • le col de cygne, tube primitivement conique et en arc de cercle (d'où le nom) puis cylindrique et rectiligne sur les appareils plus modernes, amène les vapeurs dans le condenseur.

  • le chapiteau recouvre la chaudière et est muni d'un tube conique dans lequel les vapeurs vont s'élever.

  • le corps ou chaudière ou cucurbite dans laquelle se trouvent les liquides à distiller, est chauffée directement sur un foyer ou sert de bain-marie.

Alambic double distillation

L'alambic à double distillation permet de séparer les esters, plus volatils, de l'alcool éthylique. 

On parfumait les eaux-de-vie avec diverses substances (genièvre, anis...) Pratiquer une double distillation se dit « cohober » dans le jargon des liquoristes, et le petit alambic qui y est destiné est appelé « cohobateur. »

Grasse Perfume